Main menu
RANDOMTEST2.jpg

 

Les objectifs de Panos Caraïbes sont de permettre au gens des Caraïbes de concevoir, conduire et communiquer leurs propres priorités de développement. De tisser des partenariats avec les médias d'information et de communication pour communiquer le développement.

Amplifier les voix des vulnérables, des marginalisés et des exclus.

Andrea Downer, Kingston (Jamaïque), 8 juillet 2011 – Panos Caraïbes a débuté les célébrations de son 25e anniversaire le mois dernier en mettant en valeur le travail de l’organisation dans l’environnement à l’Expo verte annuelle qui s’est tenue à l’Hôtel Jamaica Pegasus, à Kingston, Jamaïque, du 10-12 Juin 2011.

L’Expo verte est une exposition organisée par l’environnement de la conservation de la Jamaïque et Fiducie pour le développement (JCDT). L’expo se tient habituellement durant la semaine de sensibilisation nationale de l’environnement, qui cette année a commencé sur le World Environment Day 5 Juin.

«Nous avons décidé de prendre une approche thématique à souligner le travail que nous faisons. Donc, puisque l’environnement est la zone avec la plupart des activités en ce moment, nous avons décidé de commencer par là », explique Jan Voordouw, directeur exécutif de l’Institut Panos, tout en ajoutant que le programme Environnement Panos a débuté en 2005.

Dans le même temps, directeur régional pour les médias, Communauté & environnement à l’Institut Panos Caraïbes, Indi Mclymont-Lafayette a expliqué pourquoi l’Expo Green était l’endroit idéal pour mettre en valeur le travail de Panos pour sensibiliser l’environnement, y compris en utilisant des moyens novateurs et créatifs pour répandre le climat cruciale changement de message.

«Ce fut notre deuxième participation à l’Expo verte et nous avons senti que cela nous donnerait un accès immédiat à partager notre travail avec des milliers de personnes”, a déclaré Mclymont-Lafayette. “Nous avons eu un flux constant de personnes de plus ce week-end. Nous avons eu notre Voices for Climate Change Education artistes faisant un mini concert. Nous avons joué notre vidéo d’anniversaire et a parlé de nos programmes relatifs à l’autonomisation des communautés, des jeunes du journalisme etc “

La Voix de l’Éducation le changement climatique est le projet phare du programme Environnement Panos. Depuis qu’il a commencé à la fin 2008 a atteint environ 2,5 millions de personnes à travers une variété d’activités.

Panos et le National Environmental Education Commission (CNUE), qui mettent en œuvre le projet Voices, à la fin 2010 en partenariat avec l’Association de développement communautaire Mocho dans un projet de communiquer le changement climatique et la biodiversité au niveau communautaire. Le projet est financé par le Fonds pour l’environnement du Programme mondial de petites subventions et la Fondation environnementale de la Jamaïque.

«Panos a travaillé avec Mocho depuis 2005 quand notre programme sur l’environnement a commencé. Depuis ce temps Mocho a établi son organisation propre communauté, qui est axé sur le développement de la communauté.L’organisation, l’Association de développement communautaire Mocho est désormais mise en œuvre de ses propres changements climatiques et la biodiversité de projet avec l’aide de l’Institut Panos et le CNUE, “Mclymont-Lafayette déclaré.

Les MCDA a également été soulignée dans le cadre des travaux de l’Institut Panos de l’environnement et des représentants de Mocho joué un rôle essentiel lors de l’Expo verte avec des représentants de l’association tenu le stand et d’interagir avec les membres du public.

Lamour Henry, responsable des relations publiques de l’Association de développement communautaire Mocho

L’association a été formée par des années de formation et de mentorat des membres de la communauté par Panos Caraïbes. Panos Caraïbes vise à habiliter les gens de la communauté, en particulier ceux des zones rurales de participer efficacement à l’élaboration des réponses nationales et régionales pour les questions environnementales et de développement.

«Nous aidons les communautés locales de s’exprimer sur des questions comme le changement climatique, la dégradation des sols, l’extraction de bauxite de l’énergie, le sexe, la gestion des ressources côtières et de l’assainissement. Journaliste de formation, des expositions, des articles, des briefings et des rapports sont quelques-unes des activités à travers lesquelles l’Institut Panos augmente la couverture médiatique de ces questions dans la région “, a poursuivi Mclymont-Lafayette.

À ce jour, l’Institut Panos pour l’environnement a fait ce qui suit:

Documenté une voix communauté marginalisée par la production d’un livret d’un témoignage oral appelé Voix de Mocho et une vidéo de 10 minutes appelé extrait et Left Behind. Les jeunes journalistes Mocho ont également fait des programmes de radio mettant en évidence les questions de Mocho. Ces produits ont été affichées au niveau national, régional et international par l’Institut Panos et la communauté Mocho.

Habiliter les communautés – à travers un travail en profondeur avec ces communautés Mocho et Portland Cottage, sensibilisation à au moins 6 autres en Jamaïque et en Haïti 7, 4 en République dominicaine et d’autres îles des Caraïbes.

Organisation d’un atelier de formation régional annuel pour les journalistes sur différentes questions environnementales. Au moins 4 ont eu lieu jusqu’ici.

Aidé de s’assurer qu’un journaliste jamaïcaine participe à la conférence annuelle ONU sur le climat change à travers le partenariat avec les médias sur le changement climatique. Cela a été fait avec succès pour les 5 dernières années.

Construit un réseau informel de journalistes à travers les Caraïbes avec une portée d’environ 400 journalistes anglais parlant et maisons de presse et 250 journalistes français parlant et maisons de presse.

Efficacement les informations partagées sur le terrain avec les décideurs politiques en tant que représentant de Panos est maintenant assis sur la Jamaïque 2030 groupe multipartite sur le changement climatique et les catastrophes. Ce comité se penche sur la planification à long terme et la manière d’intégrer le changement climatique et des catastrophes en général.