En 2050, Haïti comptera sur ses 27.500 km2 environ 16 millions d’habitants, soit une augmentation de 60% qui sera effective en moins de 40 ans. Cette croissance exponentielle aura des effets catastrophiques sur les zones urbaines, à en croire des experts qui ont analysé ces projections publiées récemment. La vie dans la région métropolitaine de Port-au-Prince sera pratiquement impossible avec 6 millions d’êtres humains.

Port-au-Prince, depuis fort longtemps, est considéré comme la République toute entière, vu que tout s’y concentre: politique, pouvoir, et économie.

 

Campagne électorale en Haïti, une affaire de sous et de flous.

Etre candidat à des élections en Haïti, qu’elles soient présidentielles, législatives et locales coûtent chères. Mais qui finance et quelles sont les règles à respecter ? Ces questions, même pour les observateurs les plus avisés, demeurent sans réponses éclairées. Cependant des balises ont été poses dans les différents textes de lois électorales post-Duvalier pour éviter tout dérapage qui serait néfaste pour la santé d’une démocratie toujours fragile. Pourtant les forces obscures arrivent des fois à imposer leur jeu d’influence. Avec leurs moyens financiers, certains voudraient dans l’ombre téléguider les hommes politiques qui souvent n’ont pas les moyens de leur politique.

Développer Haïti par le tourisme, le miracle est possible

Le marché touristique peut participer à la réduction de la pauvreté et contribuer au développement d’Haiti. Bien que les pays riches soient les principales destinations touristiques, l’afflux croissant des étrangers qui débarquent dans les états en développement nourrit cet espoir. Un nombre important d’observateurs avisés parlent des avantages significatifs aux communautés locales, et donc  à l’économie haïtienne.

Libre accès à l’information, l’autre combat

Haïti a fait d’énormes progrès au cours des 25 dernières années en matière de liberté d’expression. Les récents rapports de l’organisation Reporters Sans Frontière en font le constat. Beaucoup reste cependant à faire pour arriver à un libre accès à l’information.

Les producteurs y croient encore mais l’Etat doit faire plus…

Autrefois pilier de l’économie nationale, la production caféière haïtienne est depuis des décennies en chute libre. Pour preuve, elle est passée de 740 000 en 1955 à moins de 500 000 sacs de 60 kg aujourd’hui. Mais loin de baisser les bras, les producteurs continuent de croire en une éventuelle relance de la production caféière haïtienne.

Relancer la filière du riz, le défi à relever

Haïti produit moins de la moitié des 420 000 tonnes de riz consommées annuellement par sa population. De quoi faire d’Haïti un marché juteux pour certains pays producteurs de riz, dont les Etats-Unis. Rien ne montre que cette triste réalité changera rapidement. Sinon, elle a empiré.

Crise de logement, les plus vulnérables en font les frais

Avant même le séisme de janvier 2010, Haïti faisait face à une grave crise du logement. Ce problème s’est aggravé avec la catastrophe qui, d’après le bilan officiel, a détruit quelque 200 000 unités d’habitation. La solution à ce problème, paraît-il, n’est pas pour demain.

A quand le relogement de tous les sinistrés ?

Trois ans après le séisme du 12 janvier 2010, près de 300 000 sans-abri vivent encore dans l’enfer des tentes insalubres. Preuve que le pays ne se relève pas encore totalement de la catastrophe.

Design Downloaded from Free Wordpress Themes | free website templates | Free Vector Graphics | Bateaux de Plaisance.